La kinésiologie aujourd’hui

La Kinésiologie est une méthode d’approche globale qui permet de lever les blocages qui nous ont été transmis ou que nous avons construits tout au long de notre vie et qui apparaissent sous forme de douleurs physiques, émotionnelles et psychologiques à certains moments de notre vie. Elle a pour but de proposer des solutions éducatives, thérapeutiques et préventives.

Ma kinésiologie s’inspire du Modèle Universel de Santé développé par Andrew Verity qui a mis en corrélation les différentes branches de la kinésiologie depuis son apparition dans les années 1960 aux États Unis. Toutes les branches interagissent entre elles et se complètent.

Ce Modèle Universel de la Santé suit l’évolution et le développement de la kinésiologie qui avec Goodheart avait d’abord un impact sur les muscles et organes tout en s’inspirant de l’énergétique chinoise avant de prendre en compte la biochimie et le contexte émotionnel.


Aujourd’hui, nous connaissons l’importance du contexte mental et psychologique et les recherches en neurosciences confirment que les différentes zones de notre cerveau interagissent, notamment sous stress, entre le cerveau reptilien (la structure), le système limbique (les émotions) et le cortex (le mental).
En interrogeant les différents contextes, nous allons à la source de la situation qui a créé le blocage et pouvons appliquer une correction dans son juste contexte.
Ainsi, ces différents contextes se remettent à fonctionner correctement aussi bien dans leurs relations mutuelles que séparément.

La personne vit alors dans un équilibre confortable qui lui permet de s’épanouir et utiliser toute la richesse de ses capacités et ressources.

« L’ensemble mental-cerveau chez l’homme est conçu pour fonctionner de manière radicalement différente et sur un champ beaucoup plus étendu que son fonctionnement actuel. Nos gènes recèlent un pouvoir créatif inconcevable, tout prêt à s’affirmer. Nos aptitudes mentales innées sont absolument miraculeuses, et dès la naissance nous sommes irrésistiblement poussés à exprimer ces aptitudes. »
Andrew Verity